• Transe Gaule 2011 étape 6

    Étape 6 : St Georges-sur-Loire (Maine-et-Loire) - Doué-la-Fontaine (Maine-et-Loire) - 53.0 km

    Après un petit km neutralisé pour rejoindre le site du départ, devant le château et pour ne pas qu’il y ait de « cassure » dans notre traversée intégrale de la France, le départ fut donné avec un petit peu de retard, 6h50, dû en partie aux bouchons occasionnés par le vide-grenier de St Georges où des centaines de personnes étaient en train d’attendre qu’on les enregistre.
    Le départ donné, ce fut l’envolée des 11 (les 10 premiers + Heather, la coureuse internationale anglaise qui n’a pas fait toutes les étapes en entier depuis la N° 2, sur les conseils de son entraîneur national). Suivirent à bonne distance le groupe des « seconds couteaux » à savoir, Jean-Pierre, Vincent, Nadine, Jean Michel et moi-même. Nous avons couru ensemble jusqu’à la sortie de Chalonnes où j’en profitai pour me tester un peu. J’étais sur mes anciennes routes d’entraînement et j’avais envie de pousser un peu la « machine » pour voir. En côte, j’accélérai donc assez vivement, laissant mes compagnons de route à distance, seul Jean Michel se risquant à me suivre. Au ravitaillement, j’avais une bonne avance, qui s’accentua au second, même si Vincent me suivait à vue. Je poursuivis mon effort, la musique sur les oreilles. C’était un moment comme je les aime, un moment où je cours tout seul, sans effort, sans penser, contemplant ce magnifique paysage du vignoble des Coteaux du Layon. Des bosses, des creux, de temps à autres une voiture, le bitume défilait sous mes runnings. Je consultais régulièrement le GPS pour me donner une idée de l’allure à laquelle je courais, en fait j’avais la moyenne du jour sous les yeux : 9,8km/h. et le cœur qui restait « bas », pas d’inquiétude à avoir concernant un éventuel coup de barre. De toute façon, j’avais prévu de couper mon effort après le ravito du km 39, après Martigné-Briand. La route pour y arriver n’était pas aussi agréable que la portion allant du départ au km32 si bien que j’avais déjà un peu baissé de rythme. A l’avant-dernier ravitaillement, Vincent me rattrapa et repartit avant moi, mais quelques hectomètres après je le dépassai en me disant qu’il me rejoindrait plus loin, lui qui est habitué des fins rapides.
    Mais il n’en fut rien car ma vitesse de course (10km/h) sur les 14 derniers km l’empêchèrent de pouvoir revenir et quand je m’aperçus qu’il n’était plus derrière « à vue », je me demandai s’il n’avait pas eu un gros coup de barre. Mais mon rythme était tellement bien que je ne souhaitais pas le couper. A deux km de l’arrivée, Rudy vînt à notre rencontre. C'était très sympa : il m’accompagna quelques dizaines de mètres puis s’en alla chercher Vincent pour finir avec lui. Il arrivera 8' après moi, suivi de JP et Nadine à un petit quart d'heure.
    Au final, j'ai mis 5h28’47’’, ce qui constituait ma meilleure 6ème étape de toutes mes TG. J’étais encore 11ème et au général restais 12ème. Le classement n'était pas une fin en soi, mais je le regardais quand même je l'avoue, comme plein d'autres qui ne l'avouaient pas mais que je surprenais à le regarder quand même. Aujourd’hui, on a eu le temps de se reposer après l’étape, demain on devrait encore arriver « tôt », mais la chaleur risque de venir perturber les organismes. On verra.


    A+Fab*****

    « Transe Gaule 2011 étape 5Transe Gaule 2011 étape 7 »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :