• Transe Gaule 2011 étape 15

    Étape 15--> St-Cyprien-sur-Dourdou (Aveyron) - Cassagnes-Bégonhès (Aveyron) - 56.3 km

    La nuit dans les Algeco s’est bien passée, comme il n’y avait pas de lumière ni de WC, je suis parti au village avec la frontale vers 4h du matin pour aller aux toilettes et commencer à me préparer. J’avais eu chaud toute la première partie de la nuit, puis il avait commencé à faire frais vers le milieu de la nuit. Et je ne dormais plus vraiment depuis un moment quand je me dis qu’au moins « ça » ça serait fait. Au retour, je me recouchais et somnolais avec plaisir, comme lors d’une grasse matinée en quelque sorte. Les rituels de préparation passés, le départ fut donné et 10 furieux dont je faisais partie ont pris la tête du groupe, Vincent G. se permettant de se placer devant les leaders de la course. Je restais calé à l’arrière de ce groupe dont la tête prenait peu à peu ses distances. Seul Erwin restait en vue, une fois que j’avais dépassé Thierry P. et Jean Michel. Peu avant Marcillac, je commençais à fondre sur Vincent G qui prenait une sorte de mur, l’inconscient qui était parti très (trop) vite, surtout après sa fin d’étape de la veille.
    A Marcillac, au km11, passé à près de 10,5km/h de moyenne, commençait une longue et forte montée de 4km. Je m’étais préparé à accélérer (ou à attaquer) à cet endroit, et seul Erwin m’accompagna puis il prit de l’avance. Derrière, plus personne ne suivait et je remis une seconde couche histoire de voir si j’avais les cannes. Au ravito du km15, je repartais alors que mon seul poursuivant vaillant (Thierry) y arrivait. Je repris ma chevauchée, pour atteindre Rodez en moins de 3h (pour 29km). Au ravito N°2 je ne traînai pas et continuai ma balade. Le parcours allait devenir un peu plus cabossé après Rodez et l’alternance de bosses et de creux commença à me ralentir. J’attendais le km 43 moment où l’on prenait une longue route en descente d’environ 10km. Je courais à 11km/h environ, relâché, sans personne en vue ni devant ni derrière. C’était une constante cette année, j’avais pratiquement couru mes étapes tout seul après les 5 premières effectuées avec les copains JP et Gouzy. Au bout d’un moment, je commençai à me demander où était placé le ravitaillement suivant prévu au km47 et que j’avais passé depuis 2 bornes. JB me dépassa en voiture pour me demander si tout allait bien et je lui dis que le ravito du km47 n’était pas au bon endroit, ce qui ne me gênait pas encore car il me restait de la boisson à la grenadine, mais je pensais à ceux qui allaient mettre 30’ de plus pour rallier ce poste. Il fonça voir et fit déplacer le ravito en le remontant de 3km en amont. Entre-temps, j’étais arrivé au point pour remplir mes bouteilles avant qu‘il n’y ait plus personne. Enfin, il ne restait plus que 8km, donc pas trop longtemps pour arriver. Il y avait toutefois 5km de montée et ça m’a un peu ralenti. Mais je terminais tranquillement, m’offrant une belle 8ème place, de quoi faire plaisir aux amis de Titi qui ne manquèrent pas de venir me féliciter.
    Titi a fini 3ème, en souffrant peut-être d’un releveur, Nadine exténuée mais ravie d’en avoir terminé, Bruno qui faisait une belle place aussi (4ème ADDM), JP en gérant sans enflammer plus son releveur arriva encore après, suivi d’assez loin de Gouzy qui avait explosé peu après le début de la côte de 4km en début d’étape. Grosse ombre au tableau, l’abandon de Guy, trop handicapé qui dut baisser pavillon à Rodez. Le soir, l’hébergement était prévu dans un grand hangar où il faisait chaud et le temps semblait tourner à l’orage. Cela devait apporter de la fraîcheur qui nous avait déjà accompagnés pendant la majeure partie de l’étape.
    Chantal est venue nous voir cela faisait bien plaisir de voir son sourire. Elle s’occupa de certains en leur offrant des glaces.
    Le lendemain, une plus petite étape nous attendait, qui se terminerait chez Victor, l’enfant sauvage, dans une salle plus que moyenne tant en taille qu’en qualité. Mais à force de s’embourgeoiser sur la TG, on en deviendrait presque exigeant !

    à+Fab*****

    « Transe Gaule 2011 étape 14Transe Gaule 2011 étape 16 »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :