• J-3, début de la recharge glucidique

    Jeudi 12 avril, 9h00. 

    Le compte à rebours a démarré : plus que 72 heures avant le départ du marathon. J'en profite pour prendre un petit déjeuner classique, mais je me prépare aussi 1,5 litre de Malto que je devrai boire tout au long de la journée. Ensuite, je fabrique mon Gâteau-sport qui me servira de petit déjeuner le dimanche matin entre H-3 et H-2. En fin d'après-midi, j'irai trottiner un peu, histoire de me dégourdir les jambes, 45' au grand maximum, pour transpirer et effectuer les avant-derniers réglages, la dernière sortie étant prévue demain en fin de journée.

    Demain vendredi et après-demain samedi, je continuerai de boire mon litre et demi de Malto, et pour assurer le complément en glycogène je vais dès ce soir renforcer ma ration alimentaire de sucres lents : pâtes, riz, pommes de terre, semoule de couscous. Dimanche matin, j'aurai préparé ma boisson d'attente (toute prête et que j'ai en stock depuis l'achat du Pack Marathon l'an dernier en avril), et je la boirai lors de l'heure précédent le départ.

    Pendant la course, j'aurai prévu mon propre ravitaillement, de l'Isostar Fresh, que j'aurai dilué dans deux petites bouteilles tenues à la main, ainsi qu'un petit bidon dans lequel je vais verser une hyperconcentration de cette même boisson : 12cl de concentré devant me permettre de reconstituer 2 litres de boisson énergétique. Les deux petites bouteilles de 50cl chacune vont me permettre d'atteindre la mi-course sans devoir m'arrêter aux postes de ravitaillement, sachant que je bois tous les 3km environ. En fonction de la chaleur présente ou non ce jour-là, je compléterai avec de l'eau prise à la volée aux stands. Je ralentis quand même pour boire, quitte à marcher sur 50m.

    Voilà pour l'alimentation des trois jours qui précèdent le marathon. Rituel rôdé depuis des années, avec cette année la boisson d'attente en plus. Pour la récupération, je sais que je boirai beaucoup d'eau, avec du glucose mais aussi de l'eau pétillante. Une petite bière ou deux ne sont pas à exclure non plus.

    à+Fab**

    « pas la même couleur mais la même passionNorman Rockwell »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :